Très présent dans la cuisine latino-américaine, le haricot noir est l’aliment de base de notre mets aujourd’hui. Plat typique du Brésil, c’est un cassoulet qui s’accompagne souvent de riz, de farine de manioc, de chou vert. Ce mélange de saveurs procure un goût particulier à ce ragoût de haricots si bien que vous ne pourriez que succomber. Découvrons ensemble la recette de ce monument de la cuisine brésilienne extrêmement facile à réaliser.

Alors, comment choisir les haricots noirs ?

Le haricot noir est légèrement réniforme et complètement noir ; on le retrouve rarement hors des États-Unis, de l’Amérique centrale et du Mexique d’où il provient. Une étape importante de la préparation est la sélection des grains de haricots noirs. La phase de sélection consistera à rechercher des haricots frais fermes et cassants, exempts de meurtrissures, et de forme régulière. Si la cassure est légèrement humide, c’est qu’ils sont bien frais. Les haricots frais deviennent durs et farineux s’ils sont trop mûrs ou trop vieux.

Ingrédients de la feijoada pour 8 personnes

Pour réaliser cette savoureuse recette pour 8 personnes, voici les ingrédients dont vous aurez besoin. Vous pouvez varier la viande selon vos préférences ou en fonction de ce que vous dénicherez chez le boucher :

  • 500 g de palette demi-sel ;
  • 500 g de travers de porc demi-sel ;
  • 500 g de queue de porc demi-sel ;
  • 500 g de palette fumée ;
  • 250 g de poitrine fumée ;
  • 2 saucisses fumées (Montbéliard ou Morteau) ;
  • 800 g de haricots noirs secs ;
  • 2 oignons ;
  • 1 tête d’ail ;
  • 1 branche de céleri ;
  • 1 bouquet garni ;
  • 3 feuilles de laurier ;
  • 1 cuillère à soupe de poivre gris moulu.

Pour la sauce pimentée :

  • 3 ou 4 citrons verts ;
  • 1 oignon ;
  • 1 gousse d’ail ;
  • 1 ou 2 piments de Cayenne ;
  • 1 tomate.

Pour accompagner :

  • 4 oranges ;
  • farine de manioc ;
  • 1/2 chou vert.

Réalisation de la recette de la feijoada

La réalisation de cette recette est très facile. Pour un temps de préparation de 20 minutes, la feijoada est prête au bout de 3 h 15 min. Mais, une étape préliminaire de trempage des haricots noirs pendant 12 h ou toute une nuit (si vous avez le temps) est indispensable. Ainsi, pour un repas, c’est bien de préparer la feijoada la veille, pour qu’elle se repose et développe son goût qui est magnifique.
C’est parti pour les étapes de la préparation de la feijoada !

  • La veille, mettez les haricots à tremper dans l’eau froide. Rincez les viandes demi-sel. Mettez-les dans un grand récipient, ajoutez la palette et couvrez d’eau froide. Laissez dessaler 12 heures en renouvelant l’eau plusieurs fois.
  • Le lendemain, mettez les viandes égouttées, la poitrine fumée et les saucisses dans une grande cocotte ou un faitout. Ajoutez les haricots, les oignons coupés en quartiers, les gousses d’ail épluchées, le céleri coupé en dés, le bouquet garni, le laurier et le poivre. Couvrez d’eau. Portez à ébullition puis laissez frémir doucement pendant 2 heures.
  • Retirez les viandes au fur et à mesure qu’elles sont cuites. Continuez la cuisson des haricots pendant encore une heure, leur jus doit devenir onctueux. Goûtez pour rectifier l’assaisonnement. Coupez les viandes en morceaux. Mettez-les dans le faitout avec les haricots. Laissez cuire encore de 10 à 15 minutes.
  • Préparez les accompagnements : mettez dans une coupe les tranches d’orange pelées à vif. Dans une autre, le chou vert émincé et revenu à l’huile et enfin la farine de manioc dont vous saupoudrez la feijoada dans votre assiette.
  • Pour la sauce pimentée, hachez finement l’ail, l’oignon et coupez la tomate en dés. Ajoutez le jus des citrons verts, une louche de bouillon des haricots et les piments de Cayenne écrasés. Présentez en même temps que toutes ces coupes, du riz.

D’autres variantes pour plus de plaisir !!!

Il existe de par le monde plusieurs variantes de la feijoada. On utilise par exemple des haricots rouges quand les fameux haricots noirs sont difficiles à trouver. Ou même des saucisses, du chorizo doux ou fort, du bœuf fumé ou haché, du paprika…

La méthode de cuisson peut également varier. Ainsi, on peut cuire les éléments en même temps dans une grosse marmite ou servir en plat unique, avec du riz cuit dans le bouillon des viandes. Les accompagnements ne font pas exception. La feijoada peut être servie avec du riz pilaf et du chou vert revenu à la poêle avec une bonne dose d’ail, de la farofa (farine de manioc grillée dans du beurre). Vous pouvez toujours vous désaltérer avec une caïpirinha (cocktail brésilien préparé à base de cachaça, de sucre de canne et de citron vert) ou de la bière. En tout cas, toutes les combinaisons sont possibles tant que vos papilles gustatives en trouvent pour leur compte.

Pour finir, le choix du matériel de cuisson est important pour la qualité du mets et son caractère sain. On pourra ainsi utiliser un faitout, mais pas n’importe lequel. D’ailleurs, si vous désirez connaître les critères qui guident ce choix, le comparatif d’un expert, les avis ainsi que le TOP 3 de cet ustensile de cuisine, n’hésitez pas à consulter ce site.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here